Article : qu'est-ce qu'une marque blanche ?

Qu'est-ce qu'une marque blanche ?

• Cosmétique

Cela fait plusieurs fois que vous remarquez des similitudes entre une crème visage d'une certaine marque de grande surface et celle vendue par votre pharmacien.ne ? Ou encore cette superbe scie à bois achetée chez CARROUFE qui ressemble beaucoup à celle de votre voisine Agathe qui l’a elle-même trouvée chez BRICOLAMA ? Étrange… Et bien pas tant que ça, c'est même très commun, pour ne pas dire ordinaire. C'est certainement une marque blanche. Dans cet article, nous resterons dans le domaine de la cosmétique : mais les marques blanches sont partout !

C'est quoi une marque blanche ?

La « marque blanche » peut être un produit ou un service ; nous évoquerons ici le produit, en particulier cosmétique, mais le principe reste le même dans les deux cas. Une marque blanche est un produit conçu par un fabricant, qui est ensuite repris et redistribué par les marques, qui commercialisent le produit sous leur propre identité.
Par exemple : un laboratoire élabore une formule de déodorant qu'elle met à disposition dans son catalogue ; plusieurs sociétés s'approvisionnent auprès de ce laboratoire. Ces sociétés commercialisent ensuite ce même déodorant sous différentes marques et se l'approprient en changeant… l'étiquette.
1 formule, 100 marques, 100 prix différents.

Quel intérêt pour l'entreprise ?

 Se diversifier 💊 🎷 🏓  

Si une marque de brosses à dents décide d'étendre sa gamme de produits en proposant des produits cosmétiques ; mais qu'elle n’est pas experte en fabrication de ces derniers… elle peut vendre des produits en marque blanche. Cette entreprise pourra s’approvisionner en formules "toute prête" issues d'un catalogue de fabricant et proposer ensuite à ses clients des brosses à dents ET des crèmes visage.

 Aller toujours (plus) vite 🚅 🏃‍♀️  

Pas besoin d’élaborer pendant des mois ou des années une nouvelle formule ; de ce fait, pas besoin d’analyses micro-biologiques, ni de challenge test, pas besoin non plus de test d’usage ou encore de l’envoyer en test dermatologique (ou tout autre test de sécurité suivant le produit), puisque toutes ces étapes ont déjà été réalisées par le fabricant. Grossièrement, dès que le logo est créé, le produit peut être commercialisé puisqu’il existe déjà.

 Ã‰conomiser 💶 💶 💶  

Vous l'aurez compris "le temps, c'est de l'argent". La marque blanche permet d'économiser énormément d'argent. Lorsque le produit existe déjà, aucun investissement de recherche ou de développement n'est nécessaire. Cela permet de pouvoir vendre un produit rapidement, mais surtout à moindre coût. Ces économies réalisées par les entreprises permettent en général de dépenser dans d'autres domaines bien plus rentables comme le marketing et la publicité ou "comment réussir à faire croire aux client.e.s que mon produit est différent ?".

Quel intérêt pour le consommateur ?

 La qualité ? 

Les formules que vous trouvez dans les catalogues de marques blanches correspondent à des produits standardisés qui n’ont aucune identité propre (d’où le nom de marque blanche). Ces produits sont formulés de telle sorte à ce que le produit soit généralement le moins cher possible. Forcément, avec un prix ultra-concurrentiel, la qualité de ce produit laisse souvent à désirer. Ingrédients du bout du monde ou bas de gamme, remplissage avec de l’eau… Tout est bon pour rendre le produit le plus rentable possible, mais pour l’innovation et l’originalité de la formule, passez votre chemin !

 L'expertise ? 

La plupart des marques blanches sont justement lancées par deux catégories de personnes :

• des personnes expertes du marketing créant leur marque cosmétique, qui arrivent à vous vendre de la marque blanche sous un joli packaging et des discours pompeux. Packaging qui, au passage, peut lui aussi être pris en charge directement par le producteur, comme pour le contenant ou le design de l’étiquette. Cela vous fait penser à du dropshipping ? C’est presque ça. Du moins, ce n’est pas plus éthique.

• des personnes qui n’y connaissent rien, ou des nouveaux venus sans compétences scientifiques qui veulent se lancer sur le marché de la cosmétique avec une gamme complète de produits. Une jeune marque avec énormément de nouveautés ? Méfiance…

La marque blanche est donc une solution simple pour des jeunes entreprises de cosmétiques qui souhaitent lancer rapidement leurs produits ; ou pour d’autres entreprises souhaitant récupérer des parts de marché qui leur échappent de plus en plus dans le secteur de la cosmétique bio.

 La transparence ? 

Lors des Portes Ouvertes Biotanie, vous avez la possibilité de visiter notre laboratoire artisanal implanté à Conflans-Sainte-Honorine ; nous vous dévoilons la fabrication, nous communiquons sans filtre sur la provenance de nos ingrédients, etc. afin de vous garantir une transparence absolue. Nous n’avons rien à cacher à notre clientèle.
Mais savez-vous d’où proviennent les ingrédients d’un produit en marque blanche ? Savez-vous où ces produits sont fabriqués et dans quelles conditions ? Savez-vous seulement si le produit que vous utilisez n'est pas simplement un produit en marque blanche ?
Lorsqu’une entreprise vend des produits dont les formules ne sont que de la marque blanche ; celle-ci préfère ne pas trop s’étendre sur le sujet. Que ce soit le lieu ou le processus de fabrication, l’origine ou l’acheminement des matières premières, vous saurez rarement comment sont faits les produits en marque blanche. Pire, vous ne pourrez probablement pas les reconnaître, car ces entreprises sont douées pour vous le cacher.

Une astuce
: demandez à visiter les locaux et les laboratoires de vos marques (blanches) préférées !

La formulation cosmétique :
un travail de longue haleine aux nombreuses exigences

La formulation cosmétique est un métier complexe et diversifié, soumis à de nombreuses exigences et réglementations. C’est normal, car les produits cosmétiques et d’hygiène sont appliqués sur le corps et pourraient avoir un impact néfaste sur la santé.

Lancer un produit cosmétique sur le marché est un long travail parsemé d’essais, avec de nombreuses étapes. La démarche de Recherche et Développement en amont implique de définir un cahier des charges, il faut ensuite trouver les meilleures matières premières auprès de producteurs locaux ou de fournisseurs qui répondent à ses exigences, établir une première formule théorique et formuler : une fois, deux fois, trois fois… jusqu’à trouver la meilleure formulation.

Après la phase de Recherche et Développement, vient toute la partie réglementaire avant de lancer la production et mettre le produit sur le marché. De la réalisation des tests micro-biologiques, en passant par la formule à faire étudier par un.e toxicologue pour s’assurer de la sécurité du produit pour les consommateurs, jusqu’à la rédaction du DIP (carte d’identité du produit), un produit demandera en moyenne 6 mois minimum de travail avant d’être mis sur le marché.

Et Biotanie alors ?

Si vous suivez déjà les aventures Biotanie, vous participez certainement à la réflexion et à l’élaboration des nouveautés de la marque via les réseaux sociaux, vous pouvez constater par vous-même que derrière chaque produit se dessine un réel parcours du combattant.
Créer des cosmétiques naturels, biologiques, végans, fabriqués en France, respectueux de la santé et la planète, consignés, et avec des ingrédients locaux de qualité n’est pas chose facile. La qualité demande une certaine patience et beaucoup d’exigence.
Nos formules sont uniques, vous ne les trouverez pas ailleurs. Et cet article l'est tout autant, rédigé par Anthony Martin, cofondateur de Biotanie et ses ingénieures formulatrices.

Le LaBiOratoire Biotanie