La cosmétique est-elle une question de sexe ?

Quelle différence entre la cosmétique pour homme et pour femme ?

• Cosmétique

Huile pour la barbe, crème pour monsieur, sérum pour madame… tous ces termes vous parlent n’est-ce pas ? Et si la composition d’un produit cosmétique ne différait en réalité pas autant que le marketing veut vous le faire croire ?

Très souvent, les marques prétendent que leurs produits répondent à des besoins bien spécifiques, mais la réalité est tout autre : le marketing arrive à vous faire croire ce qu’il veut. Couleurs chatoyantes et formes arrondies, ou couleurs sombres et formes carrées : on arrive à nous persuader qu’il y a une différence entre des produits cosmétiques “pour femme” et “pour homme”. Mais les besoins, eux, sont-ils vraiment différents ?

La peau, en profondeur.

 Les types de peau 

Pour commencer, examinons la peau de plus près. Cette dernière est le plus grand organe du corps humain, car oui, c’est bien un organe, qui protège l’organisme et agit comme barrière de protection face aux agressions extérieures.

Il existe 4 “grands” types de peaux (à ne pas confondre avec les états de peaux, mais ça, nous y viendrons juste après) :
• Les peaux sèches, qui ne produisent pas assez de sébum (indispensable pour maintenir une bonne hydratation et se protéger) ; elles sont plus tiraillées et peuvent même subir une desquamation.
• Les peaux normales, que nous préférons appeler peaux équilibrées, sont sébo régulées (autrement dit, la production de sébum est modérée).
• Les peaux grasses sont caractérisées par une surproduction de sébum.
• Les peaux mixtes sont, comme son nom l’indique, un mix entre la peau équilibrée et la peau grasse ; on les reconnaît notamment grâce à la fameuse zone T à tendance grasse (front, nez, menton) et le reste du visage à tendance normale à sèche.

 Les Ă©tats de peau 

Les peaux dites déshydratées, sensibles ou bien acnéiques correspondent, elles, à des états de peaux. Les états de peaux sont liés à des facteurs externes et internes propres à chaque individu. Les facteurs externes peuvent être, par exemple, l’exposition au soleil ou à la pollution urbaine ; tandis que les facteurs internes sont liés à l’alimentation, au stress ou bien à la fatigue. Bien évidemment, il s’agit d’une liste non exhaustive.

Schéma de la peau simplifié  par Biotanie

 Le schĂ©ma de la peau 

Ce schéma très simplifié représente les différentes couches de la peau. On peut y retrouver :
• L’hypoderme, la couche la plus profonde, constituée de vaisseaux sanguins et de cellules graisseuses.
• Le derme, la couche intermédiaire, est un tissu de soutien vascularisé qui confère souplesse et élasticité à la peau. En vieillissant, le derme perd en souplesse et en élasticité, causant l’apparition de rides.
• Pour finir, l’épiderme est la couche superficielle de la peau, celle que l’on peut caresser. Il n’est pas vascularisé et sa surface est constituée de cellules mortes. La principale fonction de l’épiderme est donc de créer une barrière pour protéger la peau des agressions extérieures. Si cette barrière est altérée, la peau peut alors devenir plus sensible et/ou se déshydrater plus rapidement.

Schéma de la peau simplifié par Biotanie, différence entre les hommes et les femmes

Des produits unisexes ?

 Homme ou femme 

L’unique différence qu’il existe entre la peau des hommes et celle des femmes est liée à l’action des hormones : les hommes produisent de la testostérone (hormone dite androgène), et les femmes, elles, des oestrogènes et de la progestérone.
Cette différence est bien la seule qui est admise et incontestée par l’ensemble de la communauté scientifique.
De ce fait, la teneur en sébum serait plus élevée chez les hommes et leur peau serait un peu plus épaisse que celle des femmes. Les études restent néanmoins divisées sur ce sujet. Comme vous pouvez donc le constater sur le schéma, il n’y a pas de différence intrinsèque liée au sexe, car les besoins pour la peau restent les mêmes : les produits cosmétiques sont faits pour répondre à des besoins liés aux types ou aux états de peau, mais en aucun cas au sexe de l’individu.

L’absurdité du marketing commence au moment où une marque vous vend une crème visage “spécialement adaptée pour les hommes”, ou un sérum rajeunissant “pour femme”.

 Alors pourquoi crĂ©er une diffĂ©rence entre des produits “pour hommes” et “pour femmes” ? 

Imaginez : le fait de décliner tous types de produits (gel douche, shampoing, crème, etc.) en deux versions, une pour homme et une pour femme, permet logiquement d’engendrer beaucoup plus de ventes et de bénéfices. De ce fait, et s’il n’est pas bien informé, le consommateur va donc naturellement et inconsciemment se diriger vers le produit dont il est la cible marketing. Notez également que les produits d’hygiène et de soins considérés comme “féminins” sont souvent plus chers ; c’est ce que l’on appelle la “taxe rose” : c’est simplement une honte.

Schéma de la peau simplifié par Biotanie, différence peau adulte, peau enfant.

 Quid de la peau des enfants ? 

En ce qui concerne les produits dits “pour enfants”, il n’y a pas non plus de réelle différence, à une exception près : pour pouvoir revendiquer qu’un produit est adapté aux enfants, il est nécessaire de réaliser des tests réglementaires qui prouvent ces revendications, et ce, même si votre produit a été intelligemment conçu pour.

Ces produits sont généralement dépourvus d’ingrédients nocifs, mais pas tous. Nous vous conseillons tout de même de lire les étiquettes de vos produits, qu’ils soient pour vos enfants ou pour vous. Si vous manquez de temps ou que vous ne savez pas par où commencer, scannez directement les étiquettes de vos produits avec une application de décryptage.

Voici une petite partie de la liste non exhaustive des ingrédients à éviter, que vous soyez adulte, enfant, homme, femme, ou non genré :

• Les Parabens : Perturbateurs endocriniens avérés, on retrouve parmi eux le propylparaben, le butylparaben et l'isobutylparaben qui sont à bannir absolument. Depuis 2014, ces derniers sont d’ailleurs interdits dans les produits sans rinçage destinés aux enfants de moins de 3 ans. Malheureusement, on en retrouve encore dans certains produits à rincer.

• Le Phénoxyéthanol : Il s’agit d’un conservateur que l’on retrouve fréquemment dans les produits cosmétiques conventionnels pour adultes comme pour enfants, voire même dans les lingettes pour bébés ; pourtant, c’est un ingrédient à risque et controversé ! Perturbateur endocrinien avéré, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) dénonce notamment sa toxicité hépatique ainsi que ses effets potentiellement néfastes sur la reproduction, et ce depuis 2012 !

• Les Tensioactifs : On en retrouve dans tous les produits car il s’agit d’ingrédients fonctionnels incontournables pour la stabilité du produit et pour la fameuse mousse que vous adorez retrouver dans vos shampoings. Tous ne sont pas mauvais, comme par exemple certains tensioactifs naturels, mais celui que vous devez éviter (dans les produits pour enfants comme pour adultes), est le Sodium Laureth Sulfate (tensioactif synthétique) que l’on retrouve dans la plupart des gels douche et shampoings, même naturels.

La liste est bien trop longue, mais nous vous invitons Ă  la retrouver juste ici.

Certains de ces ingrédients sont synthétiques, d’autres sont naturels, mais ils ont tous un point commun : ils ont été classés comme nocifs selon le CSSC (Comité Scientifique européen pour la Sécurité des Consommateurs), l’ECHA (l'agence européenne des produits chimiques), le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer et l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Çela tombe bien, chez Biotanie, nos formules sont 100% naturelles et sans aucun ingrédient controversé !

En bref.

Pour conclure, il n’existe pas de différence de peau entre celle des hommes et celle des femmes qui puisse justifier d’utiliser des produits cosmétiques ou d’hygiène différents. Affirmer que les hommes et les femmes ont besoin de produits d’hygiène différents, est en réalité une simple stratégie marketing visant à vous faire acheter toujours plus. Alors, au final, que recherchez-vous vraiment ? Un beau packaging, une jolie promesse, ou une réelle efficacité produit ?
Qu’importe le sexe, qu’importe l’âge, soyez plus regardants sur ce qu’il y a à l’intérieur d’un produit plutôt qu’à l’extérieur. Parce que vous nous le confirmerez, il ne faut pas attendre d’avoir la peau sensible pour commencer à en prendre soin.

Sources :
[1] https://www.isispharma.fr/la-peau-homme-vs-femme-non-tout-nest-pas-bleu-ou-rose/
[2] https://incibeauty.com/ingredients/17864-propylparaben
[3] https://incibeauty.com/ingredients/19762-phenoxyethanol
[4] https://incibeauty.com/ingredients/7408-sodium-laureth-sulfate