Pourquoi vous ne devriez pas attendre d’avoir la peau sensible pour en prendre soin

Pourquoi vous ne devriez pas attendre d’avoir la peau sensible pour en prendre soin.

• Cosmétique

Votre peau réagit à tous les produits cosmétiques ? Vous ressentez une sensation désagréable lors du démaquillage ? Votre peau rougit au moindre changement de température ? Vous avez probablement la peau sensible… Comme environ 68% de la population mondiale. La peau du visage est la plus affectée, mais la peau peut également être sensible au niveau des mains, des pieds et du cuir chevelu. Or, on ne naît pas avec une peau sensible, elle le devient à la suite d’expositions à des facteurs sensibilisants. Alors, pourquoi attendons-nous systématiquement d’avoir la peau sensible pour en prendre soin ?

Qu’est ce qu’une peau sensible ?

Une peau sensible est une peau hyper-réactive, c’est-à-dire qu’elle réagit de manière excessive à des stimulis face auxquels une peau dite “normale” ne réagirait pas. Attention, la peau sensible n’est pas un type de peau, mais un état de peau (lire Du sexe dans la cosmétique ?) : cela signifie que vous pouvez aussi bien avoir la peau sèche et sensible que grasse et sensible.

Lorsque l’on a la peau sensible, la fonction barrière de la peau est altérée. La peau devient ainsi plus perméable et les particules extérieures peuvent plus facilement la pénétrer et entraîner une réaction inflammatoire et une sensation d’inconfort dues à la stimulation des terminaisons nerveuses par les agents extérieurs. La peau va ainsi réagir en rougissant, et en procurant une sensation de chaleur et de picotements. Une peau sensible se caractérise par l’apparition d’érythèmes (rougeurs), de prurits (démangeaisons), de tiraillements, de picotements et/ou d’une sensation de chaleur.

Il est important de ne pas confondre peau sensible et peau atopique. En effet, l’atopie désigne une réaction allergique au cours de laquelle une réaction immunitaire a lieu : la peau est pathologiquement affectée et un traitement est conseillé. Les peaux atopiques (dermatite atopique, eczéma atopique, etc.) ou sujettes à des maladies cutanées (psoriasis, rosacée, etc.) vont très souvent être sensibles et réactives. Pour faire simple : une peau sensible n’est pas forcément atopique, alors qu’une peau atopique est souvent sensible et réactive.

Schéma d'une barrière cutanée saine
Schéma d'une barrière cutanée endommagée

Quels sont les facteurs déclencheurs et aggravants ?

Les facteurs qui contribuent à la peau sensible peuvent être intrinsèquement liés à une alimentation inflammatoire, un dérèglement hormonal, un stress ; ou extrinsèques comme la pollution, les UV, le vent, les changements de température, une eau trop calcaire, des produits cosmétiques irritants, etc.

La barrière cutanĂ©e Ă©tant altĂ©rĂ©e, la peau sensible est davantage concernĂ©e par les facteurs extrinsèques qui vont la pĂ©nĂ©trer plus facilement et provoquer une rĂ©action inflammatoire. Une mauvaise hygiène de vie et une exposition rĂ©pĂ©tĂ©e Ă  des agents irritants altèrent la barrière cutanĂ©e : petit Ă  petit, la peau devient de plus en plus sensible. 

Le shampoing qui prend soin de vos cheveux et de votre cuir chevelu sensible

Les inconvénients d'une peau sensible

Une peau sensible nécessite une attention particulière car elle devient, avec le temps, plus sensible aux allergènes. Il faut donc être bien plus exigeant avec les produits cosmétiques utilisés et ne pas hésiter à scanner les produits via des applications de notation : ces dernières indiquent la présence de substances allergènes, à bannir.

Il est aussi important de bien protĂ©ger une peau sensible des dommages causĂ©s par le soleil. En effet, les UV peuvent exacerber la sensibilitĂ© de la peau. Particulièrement rĂ©actives aux tempĂ©ratures extrĂŞmes, les peaux sensibles seront inconfortables, susceptibles de rougir et tirailleront en cas d’exposition au soleil. La peau ne sera pas Ă©pargnĂ©e en hiver, car les mĂŞmes rĂ©actions se feront observer en s’exposant au froid. Elles peuvent aussi rĂ©agir facilement en cas de changement de tempĂ©rature brutal. 

Comment vivre avec une peau sensible ?

Pour prendre soin de votre peau sensible, il faut intervenir sur tous les facteurs déclencheurs et/ou aggravants. Voici quelques précieux conseils (liste non exhaustive).

 Boire beaucoup d’eau 

L’hygiène de vie joue un grand rĂ´le pour la bonne santĂ© de la peau. Pour cela, il est important de boire au moins 1,5L d’eau par jour. En effet, le corps humain est constituĂ© d’environ 65% d’eau ; nous Ă©liminons chaque jour de l’eau lors de l'expiration, via les excrĂ©tions et par la transpiration. 

 Ă‰viter le soleil 

Lorsque la peau est sensible, elle est plus fine, elle est donc moins résistante aux effets néfastes des rayons. À petite dose, le soleil et ses rayons sont bénéfiques pour la peau. Ils permettent la synthèse de la vitamine D, mais attention : sachez qu’exposer ses bras quotidiennement durant ¼ d’heure suffit largement ! Le soleil produit des UV qui accélèrent le vieillissement des cellules de la peau (les UVA entraînent la perte d’élastine en pénétrant profondément jusqu’à l’hypoderme).

 Adapter ses soins jusqu’au shampoing 

Utilisez des soins adaptés à votre type et à votre état de peau. L’idéal étant d’utiliser des produits sans eau ajoutée, et donc riches en actifs. Ils sont certes un peu plus onéreux à l’achat mais ils sont bien plus efficaces. Repérez “AQUA” dans la liste des ingrédients de vos produits cosmétiques ; souvent en première position, cela signifie que votre produit est majoritairement composé d’eau.

Veillez aussi à utiliser des soins doux, nourrissants et hydratants, sans huiles essentielles, parfums de synthèse, ingrédients irritants (faites notamment attention aux tensioactifs contenus dans vos shampoings et gels douche), etc. Sur le court ou le long terme, ces ingrédients vont altérer la barrière cutanée et sensibiliser la peau. Nos ingénieur.es en formulation ont rédigé une liste d’ingrédients à éviter dans vos produits cosmétiques : Liste noire des ingrédients cosmétiques pour les peaux exigeantes.

Quant à votre routine beauté, espacez les gommages, prenez le temps de toujours vous démaquiller et de nettoyer votre peau le soir avant de vous coucher : la peau se régénère pendant la nuit ! L’idéal est d’utiliser un démaquillant à base d’huile qui va dissoudre le maquillage sans que vous n’ayez à frotter.

Veillez ensuite à ne pas utiliser une eau trop chaude sur votre visage : cela sensibilise la peau. Après le rinçage, pensez à toujours rincer votre peau avec une eau florale ou un hydrolat afin d’éliminer les éventuelles traces de calcaire ; ce dernier peut former une pellicule à la surface de la peau qui peut l’assécher et la sensibiliser.

Le shampoing qui prend soin de vos cheveux et de votre cuir chevelu sensible

 Ă‰viter l’alcool et la cigarette 

Calorie « vide », l’alcool ne possède aucun nutriment lorsqu’il est absorbé par l’organisme, ce dernier se fatigue “pour rien” puisqu’il n’y a rien à apporter. Grossièrement, cette fatigue générale se traduit par un ralentissement du renouvellement cellulaire et donc un vieillissement prématuré de la peau. Elle va s’affiner, se sensibiliser et réagir à n’importe quel facteur extérieur en présentant les symptômes d’une inflammation (rougeurs) ; de l’acné et des gonflements peuvent apparaître. Aussi, l’alcool a un effet diurétique. De ce fait, le corps et la peau se déshydratent et s’assèchent plus rapidement.

Quant à la nicotine présente dans la cigarette, elle est responsable de la destruction de la vitamine C qui est normalement utilisée pour produire du collagène (protéine structurale principale de la peau). Le collagène est censé donner une certaine force et une certaine élasticité à la peau. Lorsque le collagène n’est plus produit dû au manque de vitamine C, la peau se ride, s’affaisse, devient plus fine et donc plus sensible. Pour aller plus loin, la fumée réduit le diamètre des vaisseaux sanguins (vasoconstriction). Moins d’oxygène et moins de nutriments parviennent aux cellules de la peau ; or, sans nutriment, la peau s’assèche plus vite et devient plus fine, et donc plus sensible.

 Adopter une alimentation anti-inflammatoire 

Nous vous conseillons d’adopter une alimentation variée et équilibrée, riche en vitamines (rôle antioxydant, protège les membranes cellulaires…), minéraux (aident à la cicatrisation, à la production de collagène et rééquilibrent le pH) et oméga-3, 6 et 9 (renforcent la fonction barrière de la peau, maintiennent le niveau de la barrière hydrolipidique, luttent contre la déshydratation…).

En revanche, il est déconseillé de consommer du lait d’origine animale ou de la viande rouge : ces aliments sont dits “inflammatoires”. En effet, la molécule de galactose contenue dans le lait animal lui donne un pH acide (environ 6). Sauf que le pH de l’organisme se situe autour de 7,4, provoquant un déséquilibre acido/basique. Pour la viande rouge, la molécule acide gras appelée « acide arachidonique » qu’elle contient est pro-oxydative.

Pour faire face à un déséquilibre acido/basique, le corps humain va puiser dans ses ressources de minéraux alcalins (notamment les os, favorisant la déminéralisation pouvant mener à l’ostéoporose). Il est possible qu’une inflammation à l’intérieur du corps se manifeste à l’extérieur via divers mécanismes du système de défense immunitaire, impactant ainsi la peau. Pour l’apport de protéines, privilégiez l’origine végétale qui va réguler la production de radicaux libres et donc réduire le stress-oxydatif. Une alimentation végétale apporte un taux d’alcalinité suffisant pour que l’organisme maintienne un bon équilibre.

En bref

Il ne faut pas attendre d’avoir la peau sensible pour commencer à en prendre soin. Optez pour des produits concentrés en actifs, évitez les allergènes et les ingrédients irritants, veillez à toujours nettoyer votre peau, sans frotter, le soir et n’abusez pas de l’exfoliation. Une bonne routine cosmétique est un bon point de départ, mais avoir une belle peau passe aussi et surtout par l’intérieur.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1468-2494.2012.00754.x
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2667062321005675
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2667062321005882
https://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/usages/eauOrga.html
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0151963820307511
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1468-2494.2012.00754.x 

Recevez notre newsletter
pas de spam

Des bonnes nouvelles, des offres, les coulisses…